Calendrier

« Juillet 2012 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

telecoms

telecomshttp://telecoms.zeblog.com "LE BLOG TELECOMS" : le Réseau Social Telecoms, 2 388 articles publiés depuis le 24 novembre 2006

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Crise dans les telecoms : les Distributeurs saisissent à leur tour les Députés, Sénateurs et Ministres

Par telecoms :: mardi 17 juillet 2012 à 13:56 :: Le Grand Deballage Juin 2012

Social Media : Tableau noir avec une illustration World Wide Web.

le blog telecoms http://telecoms.zeblog.com 

                                                            

Communiqué de presse   

Lyon, le 17 juillet 2012

                                                                 

 Crise dans les telecoms : les Distributeurs saisissent à leur tour les Députés, Sénateurs et Ministres

 

Pour les Distributeurs et leurs Salariés, la crise dure depuis 10 ans. Face à cette intolérable situation, les Distributeurs contactent pas moins de 312 Députés, 64 Sénateurs, 11 Ministres, 39 Membres de la Commission des Affaires Economiques, l’ARCEP et la Fédération Française des Telecoms. Une réponse claire à la « désinformation » de SFR, Bouygues Telecom ou Orange, leurs « partenaires ».

 

le blog telecoms diffuse ce courrier sur les comptes Twitter de ces Gouvernants. Les Distributeurs peuvent envoyer ce document par mail ou par tout autre moyen. En tant qu’abonnés, ils vont le recevoir individuellement pour le diffuser autour d’eux. Et l’utiliser à leur convenance.

 

«  Mesdames, Messieurs,

 

«  Si je me permets de m’adresser à vous aujourd’hui, c’est pour vous transmettre ma conviction qu’il est nécessaire et possible de refaire de ce secteur économique essentiel le modèle de croissance porteur d’emplois qu’il n’aurait jamais cessé d’être ».

 

C’est en ces termes que les Députés et les Sénateurs « auraient » été sollicités par Martin Bouygues, le PDG de Bouygues Telecom, dans son courrier du 10 juillet 2012. La presse le relate à plusieurs reprises comme par exemple dans l’article du 10 juillet 2012 de Marie-Cécile Renault sur le site Le Figaro. Celle-ci termine par ces mots « Ce courrier oblige maintenant les parlementaires à s’emparer du sujet ». Elle parle de « vous ».

 

Sans vouloir trop « nous » avancer, sans doute avez-vous reçu les mêmes « messages » de la part des deux concurrents de Bouygues Telecom, à savoir Vivendi SFR et France Telecom Orange ?.

 

Arnaud Montebourg, le Ministre du Redressement Productif et Fleur Pellerin, la Ministre Déléguée auprès des PME et de l’Economie Numérique, reçoivent, consultent, écoutent, auditionnent. Les opérateurs SFR, Bouygues Telecom, Orange et Free. Les Syndicats. L’ARCEP, mise à l’écart,  aussi. La Commission des Affaires Economiques aussi. « La sauvegarde de l’Emploi » est décrétée. Celle des opérateurs ?. Celle des emplois directs ?. Celle des actionnaires ?. Celle des intérêts financiers ou personnels ?. Mais strictement « rien » sur les milliers de « Distributeurs » et leurs milliers de « Salariés » dont « nous » faisons partie ?.

 

Puisque le secteur des telecoms « serait » devenu moribond depuis l’arrivée de Free Mobile début 2012, « nous » répliquons, et répliquerons systématiquement et massivement à l’avenir, à Bouygues Telecom, Vivendi SFR et France Telecom Orange, ceux pour qui nous avons « travaillé » indirectement en tant que « Distributeurs ».

 

Qui sommes « nous » ?. Des milliers de patrons de PME. Qui ont investi. Qui ont embauché plusieurs milliers de Salariés. C’est « nous » qui avons massivement démocratisé, développé et déployé les usages des Nouvelles Technologies auprès des Entreprises et du Grand Public en tant qu’Installateur ou Intégrateur Telecoms, SSII, Distributeur de Téléphonie Mobile,…. Internet, l’Informatique, les Réseaux,… C’est « nous » qui avons construit de façon « indirecte » Vivendi SFR, Bouygues Telecom ou France Telecom Orange. Grâce à « nos » engagements, « nos » actifs financiers, « nos » investissements ». « Nos » engagements envers « nos » Salariés. Et surtout envers l’ensemble des Familles.

 

« Nous » sommes doublement indispensables à notre Economie. D’abord, 92% de notre Economie est composée de PME, les seules créatrices d’Emplois. Nous sommes des PME. Ensuite, la Compétitivité de notre Economie repose exclusivement sur les Nouvelles Technologies. Nous les déployons. Il va donc falloir « nous » écouter, valoriser « notre » rôle. Et surtout « nous » épauler pour ne plus « sombrer » et pour avancer à nouveau.

 

Quel constat est dressé par SFR, Bouygues Telecom ou Orange ?. Free Mobile est « le responsable » de l’éclatement  de ses trois concurrents. Suppressions d’Emplois. Restructurations. Plans de Départ. Les marges dégringolent. La rentabilité serait mise en danger. Les actionnaires sont inquiets. Des têtes tombent chez Vivendi SFR. « Le secteur français des telecoms traverse une crise importante » ou « la spirale autodestructrice » vous a dit Martin Bouygues dans son courrier. Qui vous reparle même d’un vieux serpent de mer qui remonte à 2004, « la Séparation Fonctionnelle de France Telecom Orange ». Un nouvel arbre qui cache la forêt ?.

 

Quel crédit donner à ces trois opérateurs telecoms dans leur démarche face à vous ?.

 

● Tromperie « commune » : SFR, Bouygues Telecom ou Orange ont été définitivement condamnés à une amende astronomique de 534 millions d’euros pour « entente illicite ».

● Tromperie envers les « Salariés » : SFR a été condamné avec Teleperformances pour « collusion frauduleuse », des pratiques qui sont relatées dans ce livre SFR, le livre.

● Tromperie envers les « Distributeurs » : SFR a été plusieurs fois condamné depuis 2011 au sujet de la « nature » de ses contrats du réseau de distribution composé en partie de 800 Espaces SFR. Ses « Distributeurs » Espaces SFR sont en fait des « salariés » SFR.

● Tromperie envers les « Actionnaires » : l'ancien président de Vivendi, Jean Marie Messier, condamné pour « abus » de bien social et pour avoir trompé les actionnaires. L’actionnaire principal et propriétaire de neuf telecom, Robert Louis Dreyfus, avait été condamné pour abus de biens sociaux.

● Tromperie envers les « Clients » : SFR a été condamné pour "clauses abusives" dans ses contrats.

 

● Que faut-il penser de la contrepartie de Vivendi SFR bénéficiaire du Bénéfice Mondial Consolidé ?. La proposition 1891 enregistrée à la Présidence de l’Assemblée Nationale le 2 novembre 2004, portait sur ce point : « le 26 août 2004, le Ministre de l’Economie et des Finances a accordé au groupe Vivendi Universal un agrément l’autorisant à adopter un régime dérogatoire, dit du bénéfice mondial consolidé », « Pour Vivendi, la baisse d’impôt consécutive à l’application de ce dispositif est estimée à 3,8 milliards d’euros d’ici à 2010 », « En contrepartie (…) plus globalement, Vivendi a promis de créer 2 100 emplois sur 5 ans ». Cela a-t-il été réellement respecté ?. Otez-nous d’un doute : qui sont donc les 2 000 Salariés des Centres d’Appels de SFR qui ont été supprimés après avoir été externalisés auprès de Teleperformance ?. Ce qui a donné lieu à la très grave condamnation de SFR et Teleperformance pour « collusion frauduleuse ».

 

Face à ces « pratiques », faut-il penser que l’opinion publique serait elle aussi « trompée » ?. Par exemple, puisque le Résultat Opérationnel de Vivendi SFR serait proche de 20%, demandez-vous « quelle » Entreprise a de tels « Bénéfices » dans notre Economie. Quelles conséquences en tirez-vous sur le message alarmiste ?. Alarmiste par opportunité ?. On entend en ce moment qu’il faudrait revenir sur la Loi Chatel protectrice des « Consommateurs », faire « payer » les hotlines, faire « payer » le client,…. La situation serait si grave ?.

 

«  La spirale autodestructrice » : oui, mais pour qui ?. Rien que pour SFR, Bouygues Telecom et Orange, ils ont « supprimé » pas moins de 10 000 de leurs « Distributeurs » en 10 ans. Certains d’entre « nous » en font partie. Les « boutiques » de Téléphonie Mobile de nos quartiers, les Distributeurs auprès des Entreprises ou ceux issus des multiples rachats entre 2001 et 2012 : de Belgacom France à Siris, en passant par Esprit Telecom, GTS, Ventelo, Kaptech, 9telecom, neuf telecom, Cegetel, neuf Cegetel,… tous devenus le groupe Vivendi SFR actuel. Si un « Distributeur » n’a que deux « Salariés », ce qui en dessous de la réalité, ce ne sont pas moins de 20 000 Emplois Salariés. 10 000 PME « détruites » et 20 000 Emplois Salariés « détruits » par SFR, Bouygues Telecom et Orange. Le constat est donc bien éloigné de celui qu’ils vous dressent.

 

L’arrivée de Free Mobile serait la raison de cette hécatombe qui dure depuis… 10 ans ?. Ou plus sérieusement, quelles pratiques la permettent ?. La plus répandue est sans aucun doute la « tromperie » récurrente sur la « vraie » nature des contrats qui nous lient avec ces « donneurs d’ordre ». On est dans un rapport de force né des conditions qui régissent la relation « donneur d’ordre » et « distributeur/sous traitant ». Schéma identique dans tous les secteurs d’activité. La mécanique est connue. Donc facilement repérable par « nous » tous. Et surtout par « vous » tous. En ce qui concerne notre secteur, pourquoi aura-t-il fallu 10 ans pour le mettre en lumière ?. Ce rapport de force est toujours à notre désavantage : d’où la possibilité d’avoir pu « supprimer », sans trop de soucis pour ces grands groupes, des milliers de « nos » Entreprises et des milliers de « nos » Salariés. Qui nous a représenté ou défendu ?. Qui encadre ce secteur d’activités ?. Aucune Fédération Patronale, aucun Syndicat Professionnel ou aucune Fédération Professionnelle. Les quelques initiatives individuelles ont toutes été très durement réprimées. Puisque « nous » n’avons pas su et pu « nous » rassembler, « nous » fédérer, « nous » constatons que « nous » sommes isolés. Donc malléables à souhait. Mais est-ce la seule  raison qui a permis de nous utiliser ?.

 

SFR, Bouygues Telecom et Orange « nous » trompent :

 

● pour SFR, il a fallu attendre début 2011 pour que la Justice reconnaisse la « vraie » nature des Contrats de Distribution. Février 2011, Cour de Cassation. Puis novembre 2011, Chambre Sociale de la Cour d’Appel de Versailles. Puis début 2012, Chambre Sociale de la Cour d’Appel de Lyon. D’autres décisions sont imminentes dans différentes juridictions. Que disent ces « arrêts » publiques qui font jurisprudence ?. Qu’un « Distributeur » Espace SFR est en fait un « Salarié » SFR. Et même qu’un de « nos » salariés Espace SFR est aussi un « Salarié » SFR. « Nous » rappelons que pour devenir un Espace SFR, il faut accepter les conditions imposées dans le cadre de la Franchise SFR : 10 000 euros de droit d’entrée + 150 000 euros minimum de capital de départ + une boutique bien située (soit une estimation de 2 millions d’euros par boutique). Et plus récemment la prise en charge du Passage au Nouveau Concept : relooking de l’existant ou parfois obligation d’acheter une nouvelle boutique dans un secteur « choisi » (…) par SFR. La clientèle que « nous » générons ne « nous » appartient pas mais elle appartient à SFR. Par contre, les investissements financiers ou matériels, l’embauche de nos salariés et l’ensemble des charges afférentes, tout ceci nous revient intégralement. Il aura fallu 10 ans pour que la seule cause de « nos » disparitions soit enfin « établie » : la « vraie » nature des Contrats de Distribution. Pourquoi autant de temps ?. Mais depuis 2011, comment se peut-il que Vivendi SFR ne requalifie pas la totalité du Réseau de Distribution Espaces SFR ?. La loi a été « contournée » depuis 10 ans puisque SFR a été plusieurs fois condamné pour cela. Aujourd’hui est-elle appliquée par Vivendi SFR ?. Et si tel n’était pas le cas, pour quelles raisons ?. Quand alors ?.

si vous lisez la 4ème de couverture de SFR Le Livre qui raconte l’histoire des 2 000 Salariés des Centres d’Appel SFR externalisés, vous apprendrez que SFR et Teleperformance ont été gravement condamnés pour « collusion frauduleuse ». Mais aussi que « nous » pouvons « nous » reconnaître dans ces quelques lignes : « « L ‘entreprise (cf SFR) n’a pas hésité à contourner la loi à son profit ». « Ses méthodes ?. Mensonges, trahison, manipulation, pressions ». « Comment a t elle réussi à contourner la loi ? ». « Pourquoi le pouvoir politique en place n’a t il pas réagi face à ce scandale social ? ».

● depuis plusieurs mois, SFR « nous » concurrence « directement » dans notre activité commerciale. Celle qui nous fait « vivre ». Des offres plus avantageuses, des offres « tout Internet ». SFR n’a pas intégré la notion d’Internet comme un canal de distribution « concurrent ». SFR vient même de modifier à la baisse nos rémunérations. Comment vivent nos PME ?.

● et depuis quelques mois, la non rentabilité de SFR causée par l’arrivée de Free Mobile est reprochée à certains « petits » Espaces SFR : non rentables, trop petits. Il faut « vendre ». Mais comment valoriser une boutique qui n’a pas de chiffres d’affaires ?. En effet, la clientèle générée par l’activité commerciale d’un Espace SFR appartient à… SFR. Donc « votre » boutique, vous en supportez l’investissement à titre personnel. Mais celle-ci n’a « aucune » valeur !. SFR a récemment affirmé dans la presse par le biais de son Directeur Général Grand Public et Professionnels « qu’aucune boutique ne disparaîtrait ». Mais SFR n’a jamais démenti l’information selon laquelle pas moins de 100 Espaces SFR « seraient » en cours de « disparition ». 100 sur 800. Le seul moyen pour eux de ne pas « sombrer » est de saisir les Tribunaux et de faire « requalifier » leurs Contrats de Distribution.

● Bouygues Telecom n’est pas en reste non plus. « Tromperie » sur la nature du « Contrat » de Distribution. Pour la Justice, un « Distributeur » est soit un « Agent Commercial », la « seule » garantie juridique, soit un « Salarié ». Ou l’un ou l’autre. Pourtant, Bouygues Telecom fait encore signer des contrats de « Courtier en telecoms ». Pourquoi selon vous ?. Pour un agent commercial, la rupture de contrat sur l’initiative du « mandant » impose une indemnité équivalente à deux ans de chiffre d’affaires. L’intention devient-elle plus claire ?.

● depuis plusieurs mois, Bouygues Telecom « nous » concurrence « directement » dans notre activité commerciale. Celle qui nous fait « vivre ». Des offres plus avantageuses de leurs propres forces commerciales directes, des offres « tout Internet ». Bouygues Telecom n’a pas intégré la notion d’Internet comme un canal de distribution « concurrent ». Bouygues Telecom vient même de modifier à la baisse nos rémunérations et de rompre hâtivement les contrats de certains d’entre nous. Comment vivent nos PME ?.

● quand à Orange, on n’évoquera que l’aspect « offre » Internet. Qui comme ses deux confrères n’a pas intégré la notion d’Internet comme un canal de distribution « concurrent ». La Distribution concerne plus les relations d’Orange avec ses « sous-traitants » Installateurs et Intégrateurs Telecoms qui interviennent aussi pour exécuter les installations auprès des clients Entreprises.

 

Que vous a écrit Martin Bouygues dans son courrier ?. «  Si je me permets de m’adresser à vous aujourd’hui, c’est pour vous transmettre ma conviction qu’il est nécessaire et possible de refaire de ce secteur économique essentiel le modèle de croissance porteur d’emplois qu’il n’aurait jamais cessé d’être ».

 

Refaire l’Entente « vertueuse » entre ces trois opérateurs ?. Remettre en cause la loi Chatel ?. Faire payer les hotlines ?. Faire plus payer le client ?. Faire perdurer les mensonges ou tromperies auprès de « nos » Entreprises, « nos » salariés et auprès de leurs propres salariés ?. Continuer les pratiques qui ont permis en quasi-impunité de « nous » faire disparaître ?. Et qui le permettent encore ?. Car cela « continue » depuis l’arrivée non maîtrisée de Free Mobile.

 

Free Mobile est-il vraiment « seul » responsable de cette hécatombe ?. Ou bien l’arrivée de Free Mobile permettrait-elle de mettre en lumière 10 ans de pratiques dans le secteur ?. « Nous » ne pensons pas que Free Mobile soit seul détenteur de « moralité ». Qui sont ceux d’entre « nous » qui ont été condamnés aussi lourdement que ce que vous avez découvert ?. Qui d’entre « nous » auraient des actionnaires qui ont été « condamnés » aussi lourdement que ce que vous avez découvert ?. Sans doute n’avons-nous aucune leçon de « moralité » à recevoir ou même l’intention d’en donner. Avez-vous découvert que la loi est détournée et non appliquée ?. Que la Justice est selon les circonstances « instrumentalisée » ou « utilisée » pour « nous » faire disparaître ?. En clair, à votre avis, quelle est la chance de survie d’une de nos PME lorsque celle-ci est « obligée » d’aller en Justice face à un de ces grands groupes ?. « Le temps, c’est de l’argent » dit-on. Et lorsqu’on se tourne vers la Justice, du temps, « nous » n’en avons plus. Certains l’ont très bien compris. Quelles conclusions en tirez-vous ?. Qu’est ce qui est « cruel » ?. De lire cette si dérangeante question ou de devoir se la poser ?. Pour notre part, depuis 10 ans, « nous » devons faire avec…

 

Par contre, « nous » sommes convaincus que le secteur des Nouvelles Technologies est toujours « le » vecteur du Développement de notre Economie. « Nous » sommes impatients de participer au Redressement Productif. De créer ou recréer, de développer. Oui, mais pas « n’importe comment ».

 

Marie-Cécile Renault sur le Figaro termine son article par ces mots qui « vous » sont destinés : « Ce courrier oblige maintenant les parlementaires à s’emparer du sujet ».

 

« Nous » la rejoignons totalement sur ce constat : « nous » attendons beaucoup de chacun d’entre « vous ». Il y a urgence. « Nous » vous attendons.

 

« Nous » vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos sincères salutations ».

 

Ps : pour éviter toute « méprise » inutile, ces éléments sont déjà publiés sur le blog telecoms ; puisque, comme la loi l’impose, chaque entreprise citée reçoit de façon individuelle un droit de réponse depuis la création du site « personnel » le blog telecoms, il serait sans doute « mal venu » de voir une de ces entreprises venir « contredire » ce qui compose ce courrier. Le délai légal pour commenter un article mis en ligne est de trois mois. A propos : en septembre 2012, le blog telecoms  http://telecoms.zeblog.com devient www.leblogtelecoms.fr. Sa communauté actuelle de 3 500 abonnés a pour ambition de passer à 5 000 pour fin 2012. Depuis sa création le 24 novembre 2006, à ce jour, déjà 2 360 articles publiés et d’1,40 million de visites. Contacts presse : Philippe Fontfrède <SPAN style="FONT-FAMILY: &#39;Verdana&#39;,&#39;sans-serif&#39;; FONT-SIZE: 10pt; mso-bidi-font-size: 12.0pt; mso-fareast-language: FR; mso-bidi

" LE BLOG TELECOMS " http://telecoms.zeblog.com : le Réseau Social Telecoms !. - Blog créé avec ZeBlog